mardi 22 juin 2010

Notre Terre et nous

Terre...notre mère à tous...terriens qui vivent ensemble, respirent le même air, s'abreuvant de la même source, aspirant tous à vivre en paix et en harmonie avec le monde. Ceci n'est pas un rêve...c'est une vision, une vision partagée par des millions d'êtres humains tout autour du globe...vivre en paix et en harmonie en s'aimant les uns des autres. Ceci n'est pas un rêve...c'est une réalité qui se dresse sur notre chemin...

Aujourd’hui, réalité signifie changement...brisé les règles obsolètes, démonter les bases d’une société vouée à l’auto-destruction. Aujourd’hui, il est temps de mettre fin à l’absurdité de nos modes de vie. Nous sommes tous um, tous unis. Quelque soit nos actions, nos pensées, nous avons um impact sur le monde, lês gens...la nature. La terre est um joyaux de perfection ou tout focntionne em boucle...le cycle de la vie...le cycle de l’eau qui vient de l’eau des océans, se désalinise dasn les nuages pour ensuite irriguer lês terres...se filtrer à travers les sols pour abreuver les êtres vivants et retrouner enfin dasn lês océans...la nature est parfaite...harmonieuse...tout ce que nous avons à faire est de vivre em harmonie avec...de se laisser porter par le vent.

Plusieurs obstacles peuvent être vu sur la route de l’harmonie mais avec une prise de recul lês choses apparaissent simple. Notre systeme tout entier est malade, perdu dans une folie centenaire qui alimente as propre destruction. Et pourtant nous avions tout ce qu’il nous fallait. La nature pouvait nous enseigner comment vivre, comment confier nos instincts…nos sentiments. La nature humaine est bonne…généreuse…comme la nature elle ne cherche qu’à donner. Nous sentons tous l’amour dans nos coeurs et se ne sont que les distractions des temps modernes qui nous empêchent d’écouter cet amour. Il est là pourtant, à l’intérieur. Nous devons écouter à notre voix intérieure qui peut nous guider dans la bonne direction. La nature nous offre ses frutis en expectant que nous les partagions avec l’autre et que nous respections l’arbre qui nous les a donné.

Plusieurs obstacles peuvent être vu...et ils sont tous connectés. Guerres qui détruisent nos terres depuis des milliers d’années traitent toutes de resources, pétrole, diamants, or et terres fertiles; La famine est une creation de l’appropriation des terres par une minorité qui s’enrichit; fractures sociales, esclavage moderne, travail infantile sont les résultats de l’avarice de quelques industriels qui cherchent toujorus à obtenir plus; la pollution et la destruction de notre planète est cause par le manqué de respect de l’être humain envers sa proper mère, comme s’il coupait la main de celle qui le nourrit…tout ceci pour obtenir plus…plus d’argent.

L’argent et tout ce qu’il représente est une gangrene qui détruit notre monde, notre propre nature. L’argent fut inventé par commodité dnas des temps reculés durant lesquelles l’esclavage, la souffrance, les tueries étaient choses normales. L’argent a éloigné l’être humain des principes inhérent à la nature, donner et partager. Cependant, nous croyons en la nature humaine. Nous ne sommes pas fait pour devenir plus riche ou pour posséder plus, nous ne sommes pas nés pour être meilleur que l’autre ou le controler. Nous sommes venus au monde comme des êtres purs avec le désire de vivre heureux dans l’amour et l’harmonie. Nous pouvons tous le sentir au plus profond de nous-même lorsque nous fermons les yeux ou lorsque nous embrassons et partageons notre amour.

Il est temps de laisser cette société malade dépérir, d’abandonner toutes ces distractions qui ne nous donnent que de vaines satisfactions et nous éloignent du chemin du bonheur. Il est temps de penser d’une nouvelle manière, d’abandonner les vices de l’argent et apprendre de nouveau comment donner et partager avec les autres, nos frères et soeurs. Tout ce dont nous avons besoin est déjà là, de la nourriture pour les affamés, de l’eau pour les assoiffés, un toit pour les sans-abris, de la paix pour les agites...de l’amour pour nous tous. Tout est question de partage.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.